vinisudEvidemment, en une journée il est difficile de s’organiser. Nous nous organisons donc comme il y a deux ans, c'est-à-dire au feeling mais avec quelques repères incontourbables. Voici donc quelques impressions de notre passage sur Vinisud.
Confirmation, et sans surprise, de l’excellence des vins du Domaine de Montcalmes en Languedoc. Son assemblage est remarquable de finesse et de fraîcheur et les vins offrent une grande élégance. C'est la grosse classe je trouve Montcalmes. Sa cuvée de pur grenache est un vrai bonheur. Nous avons également découvert son premier blanc, très prometteur. Nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion de déguster à nouveau le Pradal de Xavier Braujou, un pur Cinsault de la terrasse d’Elise qui était pourtant sur le même stand et dont je garde un souvenir ému de plusieurs flacons. Otra vez…
Dans la série des satisfactions/confirmations les vins du Roussillon d’Olivier Pithon vigneron passionné et passionnant. J’ai autant aimé les blancs que les rouges. C’est juste le prix de la D18 qui me contrarie. La aussi finesse et fraîcheur sont la signature de la maison. Dans la série des rapports qualité/prix imbattables ne passez pas à côté du «mon Ptit Pithon» qui doit être vendu à 6 ou 7 euros mais hélas en très petites quantités j’en ai bien peur.

pithon  pithon2

On trouve également un excellent rapport qualité prix chez le Mas Laval à Aniane avec une entrée de gamme à 6 euros pleine de fruits. Cette année, nous nous sommes vraiment fait plaisir sur de nombreux entrées de gamme ce qui est vraiment une bonne chose.
Comme pour chaque cession vinisudesque nous avons fait une halte pour goûter les très élégants bandols du Château de Pibarnon. L’accueil fut remarquable et nous avons remonté le temps jusqu’en 1998. Un très joli domaine décidément… mais là je n’invente rien. Nous avons également apprécié un autre domaine le château Vanière et Bunan, moulin des costes, moins élégant que Pibarnon mais néanmoins un très joli mourvèdre.

pibarnon  trevallon

Une autre très bonne nouvelle dans la série des rapports qualités prix très intéressants aura été le blanc du Domaine Arnal, assemblage de grenache blanc et Roussanne. Voilà un blanc d’une fraîcheur hors norme pour un Languedoc et à un prix défiant toute concurrence. A mon avis le meilleur blanc qu’a produit Frédéric depuis qu’il vinifie. Je lui rendrai visite au domaine un de ces jours pour vous le présenter ici.
Et puis nous nous sommes fait plaisir en allant découvrir un très joli 2005 chez Trevallon, ou en nous régalant d’une gamme remarquable chez Gérin en Rhône Nord tant avec les Condrieu, plus minéraux que ce que nous avons coutume de déguster dans cette appellation, et, évidemment, avec des Côtes Rôties superbes.

gerin

Je reste personnellement très attaché à Champin le Seigneur, qui s’offre encore a un prix raisonnable et même si les Grandes Places sont époustouflantes. Un petit tour également chez Alain Graillot présent personnellement sur le salon pour se régaler une foie encore d’un 2006 assez remarquable et déjà très gourmand. Bon j’en oublie… Heureusement que nous avons recraché… enfin pas tout non plus… Ah, tout de même, ne pas oublier le blanc de chez Château de Revelette en coteaux d’Aix et regretter de ne pas avoir eu le temps de goûter les rouges.
Vinisud est surtout, pour nous, l’occasion de se retrouver entre copains pour une journée qui trouve son point d’orgue avec une dégustation, sur le stand du domaine Arnal, de produits achetés tôt le matin aux halles de Nîmes. Les plus experts remarqueront que nous avons même été infiltrés par un intrus du Pic Saint Loup voisin !

arnal     arnal2