DSC_0315Il  y a déjà quelques temps que l’idée de me lancer dans la «production» de crèmes brûlées me titillait. Mais jusqu’à il y a quinze jours je n’aurais probablement pas envisagé cette réalisation pour le soir du 31. C’était sans compter mon traditionnel et annuel périple à Ampuis, et notre halte au restaurant le Chaudron, à Tournon sur Rhône, pour une étonnante crème brûlée… à la chartreuse.

Voila qui est autrement plus original que les traditionnelles crèmes brûlées, classiques, aux fruits rouges, où à tout ce que vous voudrez.

Ca n’est finalement rien de rare, mais le résultat est positivement et délicieusement gourmand. La seule difficulté étant finalement de trouver de la Chartreuse.

Marché pour 10 personnes.
6 dl de lait entier
6 dl de crème liquide 35%
8 jaunes d’œuf
120 g de sucre semoule
Cassonade pour caraméliser
Un chalumeau
Chartreuse

Préchauffer le four à 120°

Verser le lait, la crème et la vanille dans une casserole faire chauffeur sans porter à ébullition.
Blanchir les jaunes d'œufs avec le sucre en versant le sucre sur les jaunes.
Verser le mélange lait/crème sur le mélange jaune/sucre et bien mélanger sans faire mousser.
Et là c’est l’instant crucial. On incorpore à l’appareil le Chartreuse.
J’ai évidemment fait ça petit à petit en goutant au fur et à mesure jusqu’à ce que le résultat me satisfasse.

Cuisson : 25 minutes à 120°
A ce stade je me suis dispensé de faire ça au bain marie ce qui n’a généré aucune complication.
Ma seule angoisse en fin de cuisson est que ça commençait à légèrement bouillonner.
D’autres recettes proposent une cuisson de 45 minutes à 100°.
Saupoudrez avec la cassonade et caraméliser.

Le flacon sur la photographie ça n'est évidemment pas de la Chartreuse, mais une Méjanne de chez Olivier Jullien qui a parfaitement accompagné ce dessert.